IAFSTORE blog Perspectives

Hormone de stress | Que se passe-t-il lorsque notre cortisol est élevé?

Hormone de stress | Que se passe-t-il lorsque notre cortisol est élevé?

par in IAFSTORE blog - Perspectives

dernière modification: 23/03/2020

  français change italiano english français deutsch español


Voici ce qui se passe lorsque nous souffrons d'un taux élevé de cortisol, un excès de l'hormone du stress que nous produisons naturellement. Les symptômes d'un taux élevé de cortisol peuvent être maîtrisés grâce à des suppléments spéciaux contre le stress et les bons niveaux d'activité physique, pour éviter le syndrome de surentraînement.

La vie nous fait parfois vivre des moments de grand stress et d'anxiété, d'une part nous demandant de faire face à des situations d'inconfort physique ou mental dans le temps, d'autre part d'augmenter constamment nos performances pour suivre mille engagements et objectifs.

 

Cependant, ce que nous oublions souvent, c'est l'effet que l'hormone du stress, le cortisol, a sur notre corps. Voyons donc ce qu'est le stress, les symptômes d'un taux élevé de cortisol, le lien avec le sport et comment réduire le cortisol avec l'aide de suppléments spécifiques.

Cortisol et stress élevés

stress da lavoro

Lorsque les niveaux de cortisol augmentent, les symptômes du stress apparaissent.

 

 

Le cortisol est produit physiologiquement par le corps dans la zone fasciculée de la partie corticale des glandes surrénales par l'hormone ACTH créée par l'hypophyse. C'est une hormone stéroïde, c'est-à-dire qui dérive de la cortisone, qui joue un rôle important pour de nombreux phénomènes positifs dans notre corps. Le stress peut être divisé en deux catégories de base:

  1. Eustress. Conçu comme un «stress positif», il représente le stimulus psychophysique dont nous avons besoin pour affronter et contraster un événement qui équilibre l'homéostasie.
  2. Distress. C'est le "stress négatif" qui se traduit par des symptômes désagréables pour l'individu qui conduisent souvent à la présence à part entière de pathologies.

L'hormone du stress n'est pas à diaboliser en soi car elle permet une série de fonctions fondamentales pour notre survie!

Effets positifs du cortisol

  • Accélère le métabolisme.
  • Il améliore la réactivité aux dangers potentiels.
  • Il augmente la pression artérielle en préparant les muscles à l'action grâce à la production d'ATP (adénosine triphosphate).
  • Restaure les niveaux de glucose pendant de longues périodes de jeûne.
  • Il abaisse le niveau d'inflammation causée par une réaction immunologique incontrôlée. Si le corps développe une infection, le système immunitaire commence à contrecarrer le processus inflammatoire en devenant hyperactif. Le cortisol diminue donc le nombre de lymphocytes pour rétablir l'équilibre corporel (homéostasie)

Sans cette hormone, la vie ne serait pas possible mais, comme toutes les sécrétions hormonales, elle peut aussi avoir des effets négatifs résultant d'une éventuelle hyperproduction, le soi-disant "cortisol élevé" qui conduit à des états de stress psychophysique accompagnés d'anxiété, de palpitations, transpiration accrue, sensation de fatigue et tous ces symptômes désagréables que nous connaissons bien et que nous allons voir en détail maintenant.

Effets négatifs du stress sur la santé

La production excessive de l'hormone du stress provient des situations les plus variées dans lesquelles l'individu commence à produire spontanément du cortisol en quantités beaucoup plus importantes que la normale.

Symptômes de cortisol élevé

  • Difficulté à dormir. Les niveaux de cortisol chutent considérablement pendant le sommeil pour permettre au corps de se détendre, mais lorsque le mécanisme de sécrétion change, vous pouvez commencer à souffrir d'insomnie.
  • Fatigue chronique. Puisque vous dormez mal, un état de fatigue chronique s'établit en raison de l'impossibilité de récupérer le manque de repos accumulé.
  • Désir de nourriture riche en calories. Un taux élevé de cortisol augmente la production de sucre dans le sang, il y aura donc une augmentation de l'insuline et une résistance à l'insuline conséquente. L'hyperinsulinémie amènera le sujet en peu de temps à désirer des aliments riches en calories riches en graisses et en glucides.
  • Prise de poids. Le cortisol inhibe la possibilité d'exploiter les réserves énergétiques provenant des graisses, en continuant à accumuler les lipides introduits dans l'alimentation.
  • Grippe et rhume fréquents. Des niveaux élevés de cette hormone désactivent les mécanismes naturels d'auto-réparation de l'organisme, affectant le fonctionnement de la glande thymus, dont l'activité consiste à mûrir différents types de lymphocytes capables de reconnaître et de détruire les cellules infectées. Cela conduit à un affaiblissement du système immunitaire qui nous rend vulnérables aux maladies.
  • Catabolisme. Dans les situations de jeûne prolongé, le cortisol démolit la structure des acides aminés pour obtenir de l'énergie et des nutriments.

Stress et surentraînement

sindrome da sovrallenamento o overtraining

Les sportifs souffrent également de stress: syndrome de surentraînement.

 

 

Nous constatons souvent un excès de cortisol chez les athlètes professionnels, car même un entraînement physique particulièrement intense et répété au fil du temps prosterne le corps et l'esprit conduisant au soi-disant syndrome de surentraînement, une condition reconnaissable en raison d'une série de symptômes bien définis qui affectent l'athlète. , en particulier pendant les périodes de préparation des compétitions et des compétitions.

Symptômes du syndrome de surentraînement

  • mauvaise performance à plusieurs reprises, sans explication,
  • fatigue, douleur musculaire, dépression,
  • vulnérabilité accrue aux infections et aux troubles gastro-intestinaux,
  • troubles du sommeil et perte de poids,
  • blessure de surcharge,
  • augmentation de la fréquence cardiaque au repos et de la pression artérielle,
  • changements dans l'hématocrite,
  • changements dans le taux d'hémoglobine,
  • diminution du niveau de testostérone,
  • modification du rapport testostérone / cortisol en faveur de ce dernier.

Dans ces cas, il sera absolument nécessaire pour l'entraîneur de mettre la santé de l'athlète avant les besoins de préparation, en réduisant les charges et le volume d'entraînement pour rétablir des niveaux hormonaux adéquats. Il est recommandé de ne reprendre l'entraînement à pleine vitesse que lorsque les symptômes ont effectivement disparu.

Comment faire baisser le cortisol

Réduire le niveau de stress est possible tout d'abord en essayant de se concentrer sur ce que nous pouvons contrôler: notre esprit

 

Lorsque le stress nous saisit, nous nous concentrons sur une action à la fois, ce que nous faisons ici et maintenant, afin de ne pas nous laisser prendre par l'anxiété de la situation et de garder sous contrôle les réactions irrationnelles et excessives de notre esprit. Fermer les yeux, prendre quelques respirations, se concentrer sur nos sensations et interrompre la boucle des pensées est fondamental pour abaisser les pics de stress!

 

Sur le plan physique, il est important d'intervenir avec un programme d'exercice constant et modéré, une alimentation équilibrée et le soutien d'un supplément spécifique, afin de contribuer sur plusieurs fronts à éliminer la résistance à l'insuline et à diminuer le cortisol circulant.

 

Il existe en effet des suppléments qui agissent sur la modulation des rythmes circadiens du cortisol contribuant à les garder sous contrôle.

Variazione dei livelli di cortisolo

 

Changements circadiens dans les niveaux de cortisol (stress) et de mélatonine (hormone du sommeil).

 

 

Comme le montre le graphique, l'hormone du stress subit plusieurs variations circadiennes et révèle des pics assez élevés en début de journée entre 6h00 et 9h00 du matin. Il serait donc préférable de prendre nos suppléments anti-stress le matin, afin de contrer la montée du cortisol pendant le reste de la journée.

Suppléments contre le stress

Voici quelques produits naturels qui, grâce à la synergie de plusieurs extraits de plantes bénéfiques, peuvent aider à réguler l'action des neurotransmetteurs tels que la sérotonine et la dopamine afin de réduire les effets du stress psychophysique et, par conséquent, de réduire les niveaux de cortisol:

 

 

Autres sources


Neil Schneiderman, Gail Ironson, and Scott D. Siegel, Annu Rev Clin Psychol. Author manuscript; available in PMC 2008 Oct 16. Published in final edited form as: Annu Rev Clin Psychol. 2005; 'STRESS AND HEALTH: Psychological, Behavioral, and Biological Determinants', https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2568977/ 

Articles suggérés:

Yamamoto Nutrition: les analyses sur l'absence de substances illicites

Yamamoto Nutrition est synonyme de qualité et de fiabilité : nous analysons chaque produit pour confirmer l'absence de substances illicites selon… en lire plus

Comment rester en forme (et ne pas grossir) pendant les vacances

Prêt pour les vacances? Voyons comment se préparer au mieux pour ne pas accumuler de kilos en trop entre les déjeuners et les dîners mais, surtout… en lire plus

Calcul de l'IMC, morphologie et masse grasse

Voici une calculatrice en ligne de l'IMC (indice de masse corporelle) avec l'estimation du pourcentage de graisse corporelle et la valeur de… en lire plus